Return to site

Pourquoi et comment faut-il incarner ses projets ?

"Pourquoi" faut-il incarner ses projets ? Ou peut-être "comment" ? 

À vrai dire, si on ne s'est jamais posé la question, il est fort probable que le "pourquoi" et le "comment" soient confus. Cela fait 15 ans maintenant que j'exerce dans les métiers de la communication (en agence), tout d'abord pour des marques en tout genre (du yaourt aux perceuses) et depuis plus récemment pour des artistes ou projets créatifs.

Les grosses machines que j'ai connues par le passé savaient très bien "comment" communiquer avec de belles publicités, de beaux sites internets etc Très peu d'entre elles en définitive savaient "pourquoi", ou alors pire elles le fabriquaient. Dans la création artistique, la recherche d'authenticité est en tout point de la production et de la prise de parole. Cela me semble intrinsèque aux valeurs de l'Art, ce qui m'anime particulièrement aujourd'hui.

En revanche, quand bien même ces artistes ou porteurs de projets sont talentueux, ils passent parfois à côté de l'expression de leur moteur très personnel ! Et même combat pour vous les producteurs, c'est tout autant important de vous poser la question en tant qu'accompagnant de projets d'artistes pour ensuite aider ces derniers à trouver et crier leur flamme.

Ce "pourquoi" correspond à des valeurs non transposables, à ce modjo qui fait que le projet ne peut être incarné par personne d'autres que vous, cela sonnerait faux ! Simon Sinek, conférencier américain, aborde très bien ces notions dans cette vidéo d'un TedX assez bluffant de clairvoyance et aux 40 millions de vues soit dit au passage - cliquer ici. Je vous invite fortement à la voir avant de continuer la lecture (elle fait beaucoup de bien).

Alors ce fameux "Why" ? Comment le trouve t-on ? Comment l'exprime t-on ?

Le plus difficile est bien la première étape, "le trouver" ! La méthode du Golden Circle de Simon Sinek peut paraître simple au travers des exemples connus qu'il nous propose, ceci dit, la traduction à son propre cas particulier l'est bien moins. Comprendre son moteur dans le profond est bien délicat. On croit le tenir parfois puis on se rend compte que ce n'est pas encore ça. Aussi, il y a quelque chose de thérapeutique là dedans : cela demande dans un premier temps d'accepter que l'on ne sait pas, que l'on ne s'est peut être jamais posé la question ou encore que l'on a jamais essayé ayant la tête en permanence dans le guidon.

En revanche, quand on l'atteint, cela devient évident et provoque plusieurs sensations :

1. la symbiose : par la prise de conscience d'avoir déjà mis en place tout un parcours, le bon, et qu'il ne reste plus qu'à bien formuler ce "pourquoi" et le déployer auprès du plus grand nombre,

2. la remise en question : par le constat d'être très en décalage entre le chemin parcouru et ce qu'il aurait fallu pour atteindre une symbiose avec ce qui nous anime réellement.

Dans le cas d'un écart flagrant, la remise en question du projet est à étudier en fonction de sa capacité à pivoter (selon le temps financier disponible = impact en trésorerie et en investissement).

Dans le cas d'une symbiose, c'est l'auto-route, l'expression du moteur permet à vos publics de vous comprendre et de vous aimer; alors les opportunités affluent. Tout se déploie.

Pour atteindre cette dynamique, il est nécessaire d'avoir le(s) bon(s) interlocuteur(s) en face, qui sauront faire 'miroir' (c'est-à-dire poser des questions sans jugement ni conseil) afin de faire émerger ce qui est en vous à ce moment là. Je l'écris volontairement au pluriel car aucun intervenant n'est ni magicien, auto-suffisant ou indispensable. Dans mon parcours, j'ai testé différents type de coachs, consultants, j'ai été et suis toujours accompagné par une thérapeute et je me rends bien compte que seule la multitude d'expériences associée à notre propre maturité permettront d'aboutir à une satisfaction, qui sera temporaire jusqu'à la prochaine prise de conscience.

Vient ensuite le temps de l'expression. Qui de mieux placer que celui ou celle qui porte le "pourquoi" d'un projet pour en parler : à savoir le producteur ou l'artiste lui-même. Cette étape reste délicate ! Quand on est à la fondation d'un projet artistique/créatif il y a toujours une forme de gêne, voire de complexe de l'imposteur, ou encore de méconnaissance sur les possibles de la communication, une communication qui peut être "douce" et non intrusive.

Il m'est important de préciser que le "why" est d'autant plus ajusté qu'il est intime, alors son expression peut ne pas être évidente. Par exemple, peut-être que l'on préfèrera le partager de vive voix plutôt que dans les supports de communication. Alors oui, cela n'aide pas la communication projet si on le voit ainsi. Ceci dit, cela ne me semble pas gênant, les bénéfices étant la puissance de son moteur au quotidien, mais aussi sa propagation naturelle dans tout ce que l'on fait, pense et touche. Vos prises de parole publiques en seront teintées par conséquent.

Pour finir, il n'y a certes pas une seule bonne façon de s'y prendre, mais il faut s'y atteler : que cela passe par la réalisation de votre vidéo portrait ou projet (exemples Moone - auteure compositrice - cliquer ici, Amma - film documentaire - cliquer ici ou encore Simon Fache - artiste humoriste - cliquer ici), l'enregistrement de votre voix off sur des images du projet (exemple très poétique d'un artisan de ma région L'Atelier du Piano - cliquer ici), par l'écriture textuelle de votre vision (exemple de mon site artiste de création musicale Jeff K-ray - cliquer ici), ou simplement l'ajustement de votre discours c'est toujours une question de justesse et de tonalité.

L'objectif est de provoquer une surprise donnant l'envie de vous rencontrer. Pour y parvenir, cela demande une collaboration et réflexion intégrant de l'écoute, de la maturation, des idées, de les tester à petite échelle, puis de leur déploiement à plus grande envergure, de la confrontation, et des ajustements... c'est un cycle vertueux qui produit ses résultats au fil de l'eau.

Au final, vos interlocuteurs - médias, sponsors, mécènes, investisseurs, spectateurs, clients - auront à l'esprit :"Tiens, j'en ai déjà vu des projets comme celui-là, j'allais même dire un de plus, mais on ne me l'a jamais présenté comme ça, pas avec cette vision, ni cette énergie là"

Si je devais vous parler de mon propre "why", tout du moins ce que je me permets d'en exprimer, il tourne autour de l'émerveillement, la rencontre et l'authenticité. J'espère alors que j'aurais le plaisir de vous surprendre prochainement, d'ailleurs j'ai déjà quelques idées pour vous, écrivez-moi eureka@jeffcarre.com !! :-)

A très bientôt,

Jeff

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly